le titre résume bien, non ?

Pourquoi certains ne pleurent jamais, d'autres pleurent juste "quand il faut" (je me comprends), et puis d'autres tout le temps ?

Une bonne nouvelle qui ne me concerne même pas, je pleure : bah oui je suis contente de voir les autres contents.

Un mariage, une cérémonie, etc, je pleure.

Un film, une série, un documentaire où il y a le moindre moment d'émotions (et parfois c'est trop naze, genre un mec qui revoit sa grand-mère qu'il n'a pas vu depuis 3 mois) : je pleure.

Un truc triste : pffff n'en parlons pas. J'ai du mal à m'en remettre.

Et puis, quand je suis en colère, quand je suis fatiguée, quand j'ai un coup de mou, quand j'ai mal....

Tout ça n'est pas très crédible, je vous le dis moi. Professionnellement, c'est pas cool. Point de vue personnel, ben c'est moyen, mais bon, les gens le savent, je suis une madeleine.

D'ailleurs qui sait me dire d'où vient cette expression ? Parce qu'à priori une madeleine ça ne pleure pas, ou alors je ne vis pas dans le même monde.

Le seul moment où je ne pleure pas, c'est quand je lis. Rares sont les livres qui me font pleurer. Celui-là je peux l'encadrer.

Un jour, on n'a plus de larmes vous croyez ?